Ce qu’il faut savoir sur l’entrée au Canada des voyageurs vaccinés

Le Canada interdit toujours l’entrée au pays aux touristes internationaux. Ottawa n’a pour l’instant assoupli ses règles à la frontière que pour ses citoyens, les résidents permanents et les autres individus acceptés au pays qui sont complètement vaccinés. Voici les grandes lignes des mesures qui s’appliquent pour ces voyageurs :

 
  • Les personnes entièrement vaccinées doivent passer un test PCR à leur entrée au Canada, mais ne sont pas obligées de se placer en quarantaine en attendant leur résultat. Elles ne sont donc pas tenues de séjourner dans un hôtel de quarantaine ni de se soumettre à un deuxième test PCR après une semaine.
  • L’isolement devient obligatoire si le résultat du test PCR est positif.
  • Pour être considéré comme entièrement vacciné, un voyageur doit avoir reçu toutes les doses d’un vaccin autorisé par le gouvernement, et ce, au moins 14 jours avant son entrée au Canada. Ottawa ne reconnaît que les vaccins de Pfizer, de Moderna, d’AstraZeneca/COVISHIELD et de Johnson & Johnson.
  • Pour entrer au Canada, les voyageurs entièrement vaccinés doivent se plier à plusieurs règles. Ils doivent subir un dépistage avant leur entrée dans l’avion et un autre après leur arrivée sur le sol canadien, être asymptomatiques, soumettre tous les renseignements exigés par l’application électronique ArriveCAN avant leur déplacement vers le Canada, détenir une preuve de vaccination en format papier ou numérique et disposer d’un plan de quarantaine approprié dans l’éventualité d’un résultat de dépistage positif.
  • Les voyageurs entièrement vaccinés qui répondent à tous les critères de l’exemption et qui ne présentent pas de symptômes de COVID-19 peuvent se rendre à leur destination par le moyen de transport de leur choix.
  • La quarantaine est obligatoire pour tous les enfants, y compris ceux de moins de 5 ans, puisqu’ils ne peuvent recevoir de vaccin et qu’ils présentent toujours un risque de transmission du virus.
  • En cas de garde partagée, un enfant ne doit changer de lieu de quarantaine qu’en cas de circonstances exceptionnelles. Par exemple, il faut qu’un événement force un voyageur à quitter son emplacement initial, comme l’arrivée imprévue d’un membre de la famille âgé, ou que le voyageur détermine qu’il ne peut pas avoir accès aux nécessités de la vie.
  • Durant une quarantaine, il est interdit de recevoir des visiteurs et de sortir de son lieu d’isolement, sauf pour des raisons d’urgence ou de dépistage. Si des directives que l’on vous donne ne concordent pas, suivez les mesures les plus strictes.

À voir en vidéo