Quelles sont les règles de quarantaine pour les voyageurs ailleurs dans le monde?

Dans l’Union européenne, les règlements concernant les entrées diffèrent considérablement d’un pays à l’autre.
Photo: Stéphane de Sakutin Archives Agence France-Presse Dans l’Union européenne, les règlements concernant les entrées diffèrent considérablement d’un pays à l’autre.

Le gouvernement de Justin Trudeau devrait annoncer en début de semaine une mise à jour des exigences pour les voyageurs de retour au Canada. L’idée d’imposer une quarantaine supervisée, entre les murs d’un hôtel, flotte dans l’air. Qu’imposent les autres pays du monde aux personnes qui entrent sur leur territoire ?

États-Unis. À partir de ce mardi, les voyageurs montant à bord d’un avion en direction des États-Unis devront présenter un test de COVID-19, réalisé dans les trois derniers jours, dont le résultat est négatif. Règle générale, ils ne doivent pas faire de quarantaine à leur entrée au pays.

Royaume-Uni. Depuis tout juste une semaine, tous les voyageurs entrant au Royaume-Uni doivent s’isoler pendant 10 jours. Auparavant, les personnes provenant de certains pays étaient exemptées de cette exigence. Les voyageurs doivent par ailleurs avoir un résultat de test négatif en main pour passer les douanes. Le gouvernement de Boris Johnson soupèse actuellement l’idée d’imposer aux voyageurs de faire leur quarantaine à l’hôtel.

France. Les voyageurs provenant de l’extérieur de l’espace européen doivent présenter un résultat de test négatif, réalisé dans les 72 heures précédentes, pour entrer sur le territoire français. Ils doivent par ailleurs s’engager « sur l’honneur » à s’isoler pendant sept jours. Dans l’Union européenne, les règlements concernant les entrées diffèrent considérablement d’un pays à l’autre.

Chine. Tout passager s’envolant vers la Chine doit au préalable passer un test PCR et un test sérologique (sanguin). Ensuite, il doit s’astreindre à 21 jours de quarantaine dans un établissement désigné, à ses frais. Cet isolement de trois semaines est incroyablement strict, selon le récit d’un photographe chinois établi en Europe retourné voir son père atteint du cancer. Par exemple : un médecin le visitait deux fois par jour, il n’avait pas le droit de consommer de l’alcool et il devait désinfecter le contenu de sa toilette avant de tirer la chasse.

Japon. Le gouvernement nippon interdit, sauf exception, l’entrée des voyageurs étrangers sur son territoire. Les rares étrangers qui peuvent y pénétrer, de même que les Japonais de retour au bercail, doivent respecter une quarantaine de 14 jours. S’ils brisent cette exigence, de sérieuses pénalités sont au menu. Dans l’objectif d’instiller la honte, le nom des contrevenants pourrait notamment être révélé publiquement. Les étrangers détenant la résidence au Japon pourraient pour leur part voir leur statut annulé et être déportés.

Mexique. Le pays du président Andrés Manuel López Obrador, qui a déclaré dimanche être atteint de la COVID-19, n’impose pas de quarantaine aux voyageurs entrant sur son territoire. Aucun test de dépistage n’est requis.