Ottawa réduit de 75% le loyer des PME touchées par la COVID-19

Le premier ministre Justin Trudeau annonce une aide significative pour aider les petites entreprises à payer leur loyer. Mais cette aide se fera selon le bon vouloir des propriétaires d'immeubles commerciaux.

«Aujourd'hui, je peux confirmer que nous avons conclu des ententes avec toutes les provinces et tous les territoires pour baisser de 75 % le loyer des petites entreprises qui sont touchées par la COVID-19 pour les mois d'avril, mai et juin», a-t-il offert vendredi.

L'aide d'urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC) exigera que les locataires en arrivent à une entente avec les propriétaires d'immeubles commerciaux hypothéqués, a expliqué le ministre des Finances, Bill Morneau, après coup.

Des prêts qui couvriraient 50 % des loyers mensuels d'avril, de mai et de juin seront accordés aux propriétaires et ces prêts seraient radiés si ceux-ci acceptent de réduire d'au moins 75 % le loyer des occupants pendant ces trois mois.

Cette aide s'appliquera aux loyers de moins de 50 000 $ par mois.

Les petites entreprises, organismes de bienfaisance et à but non lucratif qui ont temporairement interrompu leurs activités ou qui ont connu une baisse de revenus d'au moins 70 % y auront droit, selon le communiqué de presse de l'annonce.

M. Morneau dit que cette aide sera disponible à compter de la mi-mai. Il demande aux propriétaires d'immeubles de faire preuve de flexibilité envers leurs locataires pendant ce temps.

«Et bientôt, nous aurons d'autres nouvelles pour les entreprises plus grandes», a laissé tomber M. Trudeau, sans préciser si ce sera également une aide pour le loyer.


Discussions avec les provinces

M. Trudeau doit aussi tenir une téléconférence avec les premiers ministres des provinces et des territoires vendredi après-midi.

Il sera question du déconfinement, mais aussi de la situation difficile dans les établissements de soins de longue durée où plus de la moitié des décès dus à la COVID-19 sont survenus au pays.

M. Trudeau avait promis la semaine dernière de bonifier le salaire de certains travailleurs essentiels, comme l'a fait Québec.

L'enjeu a été discuté lors du dernier appel tenu entre les provinces, mais il n'y a pas eu d'entente puisque ce ne sont pas toutes les provinces qui éprouvent les mêmes difficultés.

M. Trudeau dit qu'ils en sont presque arrivés à une entente pour ces primes et est ouvert à même bonifier ce que Québec a offert à certains travailleurs.


Demandes acceptées

Le Québec et l'Ontario ont demandé à Ottawa d'envoyer des centaines de militaires pour aider à prendre soin des résidants dans ces établissements.

M. Trudeau a confirmé que son ministre de la Sécurité publique a accepté ces demandes, mais n'a pas donné davantage de détails.

«Le travail de reconnaissance est en cours dans ces deux provinces et on est en train de déterminer les besoins à combler et les prochaines étapes à suivre», a-t-il dit.


Nombre de cas

Il y a eu plus de 643 000 tests administrés au Canada jusqu'à maintenant. La proportion de tests positifs ayant décelé la COVID-19 demeure d'environ 6,5 pour cent, selon l'Agence de la santé publique du Canada.

Ces tests ont décelé 42 773 cas confirmés et probables. La COVID-19 a provoqué la mort de 2197 Canadiens.

Distribution des cas au pays, selon les plus récents bilans provinciaux et territoriaux: 21 838 cas au Québec, dont 1243 décès; 13 519 cas en Ontario, dont 763 décès; 3720 cas en Alberta, dont 68 décès; 1824 cas en Colombie-Britannique, dont 94 décès; 850 cas en Nouvelle-Écosse, dont 16 décès; 331 cas en Saskatchewan, dont quatre décès; 262 cas au Manitoba, dont six décès; 256 cas à Terre-Neuve-et-Labrador, dont trois décès; 118 cas au Nouveau-Brunswick; 26 cas à l'Île-du-Prince-Édouard, dont 24 déjà guéris; 11 cas au Yukon; cinq cas dans les Territoires-du-Nord-Ouest, tous guéris; aucun cas au Nunavut.

À ces bilans provinciaux et territoriaux s'ajoutent les 13 cas chez les passagers rapatriés du navire de croisière Grand Princess le 10 mars.

À voir en vidéo