Tony Clement admet avoir eu plus d’un échange inapproprié en ligne

Tony Clement
Photo: Chris Young Archives La Presse canadienne Tony Clement

Le député Tony Clement reconnaît avoir eu plus d’un échange inapproprié en ligne.

Dans une lettre à ses électeurs publiée sur son site Web, jeudi, M. Clement admet que ces échanges ont mené à de multiples infidélités.

L’ancien conservateur ajoute qu’à la suite de l’un de ces échanges, une femme s’est fait offrir de l’argent par le biais d’un compte anonyme sur les médias sociaux, en échange d’information intime et personnelle. Il précise avoir communiqué avec la police de l’Ontario à ce sujet l’été dernier.

Mardi, Tony Clement a démissionné de ses fonctions au Comité des parlementaires sur la sécurité nationale et le renseignement après avoir admis l’envoi d’images et d’une vidéo explicites à une personne qu’il croyait être une femme consentante, qui aurait ensuite tenté de l’extorquer. Mercredi, le chef conservateur Andrew Scheer l’a expulsé du caucus conservateur.

M. Clement écrit dans sa lettre que « bien que [ses] échanges en ligne étaient complètement consensuels et mutuels, ils ont absolument été une erreur et n’auraient jamais dû se produire ».

Le député s’est aussi excusé auprès de « qui que ce soit d’autre qui a pu avoir l’impression, de quelque façon que ce soit, [qu’il] a franchi un pas de trop en ligne » et qu’il a « pu mettre mal à l’aise, même sans le savoir ».