Des projets bientôt incubés

Etienne Plamondon Emond Collaboration spéciale

Ce texte fait partie du cahier spécial Le Québec, plaque tournante mondiale

Le nouvel incubateur consacré à l’intelligence artificielle Next AI-Montréal, piloté par HEC Montréal, a ouvert sa période de candidatures le 20 septembre dernier. Julien Billot, responsable du programme, espère d’ici la fin janvier sélectionner environ 25 projets pour la première cohorte, qui sera épaulée de février à septembre 2019. Contrairement au Creative Destruction Lab, un accélérateur de HEC Montréal consacré à des entreprises qui ont déjà des clients et un chiffre d’affaires, le programme Next AI-Montréal soutiendra des projets en intelligence artificielle à leur tout début, à l’étape de l’idée, afin de les aider à développer un prototype, créer une entreprise et trouver leurs premiers clients. Le programme prévoit d’offrir des locaux, des formations et du financement au démarrage. Le concept a été développé par Next Canada, qui a mis sur pied un tel incubateur à Toronto il y a environ trois ans avant d’approcher HEC Montréal pour en déployer un similaire dans la métropole.