Cybercriminalité: un seul point de chute

Ottawa — Le gouvernement fédéral a annoncé mardi la création de l’Unité nationale de coordination de la lutte contre la cybercriminalité. Cette entité, dotée d’un budget de 116 millions sur cinq ans, servira de guichet unique pour recueillir les plaintes des victimes d’hameçonnage ou encore de rapt de leurs données numériques. Cette unité, où oeuvrera une centaine d’employés, servira aussi de centre de coordination des enquêtes policières sur le sujet. Ottawa prévoit aussi la création du Centre canadien pour la cybersécurité, doté d’une enveloppe de 44,5 millions sur cinq ans. Ce centre réunira quelque 750 personnes pour l’instant disséminées dans l’appareil fédéral, qui devront fournir des avis et de l’information au gouvernement et aux exploitants d’infrastructures essentielles. Il coordonnera aussi la réponse d’Ottawa en cas de cyberattaques.