Andrew Scheer veut parler à la famille du soldat présumément tué par Omar Khadr

Le chef du Parti conservateur du Canada Andrew Scheer
Photo: Justin Tang La Presse canadienne Le chef du Parti conservateur du Canada Andrew Scheer

Ottawa — Le chef du Parti conservateur du Canada Andrew Scheer veut entrer en contact avec la veuve du soldat américain présumément tué par le Canadien Omar Khadr en Afghanistan.

M. Scheer estime important que la famille du soldat Chris Speer sache que de nombreux Canadiens ne sont pas d’accord avec la décision du gouvernement Trudeau d’accorder un dédommagement de 10,5 millions à Omar Khadr, parce que ses droits auraient été violés.

Khadr a été emprisonné dans la prison américaine de Guantánamo, à l’âge de 15 ans.

Le premier ministre Justin Trudeau a déclaré qu’il comprenait la déception de plusieurs Canadiens concernant cette compensation, mais il soutient que le dédommagement aurait été nettement supérieur si le gouvernement n’avait pas conclu une entente hors cour.

Andrew Scheer affirme que le gouvernement a commis une grave erreur. Le chef conservateur croit que Justin Trudeau devrait lui aussi tendre les bras à la famille du soldat Chris Speer.

Depuis l’annonce de cette compensation financière, une campagne de financement a été créée au Canada pour la famille du soldat américain.

Cette semaine, quelque 2200 donateurs ont contribué, ce qui a permis d’amasser 135 000 $ pour la veuve et les enfants du militaire américain, tandis que ceux-ci demandaient en vain aux tribunaux canadiens de geler les avoirs d’Omar Khadr.

La campagne de financement a été lancée par l’animateur de radio de droite, Brian Lilley ; son objectif est de recueillir un million de dollars en un mois.

9 commentaires
  • Micheline Gagnon - Abonnée 15 juillet 2017 09 h 49

    Encore un autre...

    Stephen Harper, seule différence: le sourire. Je vois dans la photo un homme rempli de haine qui affiche une nouvelle version du sourire: le sourire méprisant de celui qui pense que ses idées et opinions sont aussi issues de la volonté divine. Misère!!!!

    • Christiane Gervais - Abonnée 15 juillet 2017 17 h 59

      Mais qu'Andrew Scheer fasse selon sa conscience et qu'il nous fiche la paix alors que nous, citoyens du Canada, sommes à réparer l'erreur de son ancien chef Stephen Harper et de son parti conservateur qui, par haine, a laissé croupir en prison un "présumé" innocent mais un enfant avéré.

  • Yvon Bureau - Abonné 15 juillet 2017 10 h 05

    Mieux à faire

    Parler à Omar Kahdr. L'écouter surtout!

    Surtout, monsieur Scheer, demeurez à la hauteur de votre Fonction, loin de la petitesse.

    • Louise Collette - Abonnée 16 juillet 2017 06 h 44

      Vous en demandez beaucoup.... ;-)

  • Nicole Delisle - Abonné 15 juillet 2017 10 h 19

    M. Scheer se déshonore complètement comme chef de parti!

    Cet homme au faux sourire est la reproduction de M. Harper! Alors que c'est son parti qui a mis ce canadien dans l'état où il se trouve aujourd'hui, qui a bafoué les ordres de la Cour Suprême du Canada, il est bien mal placé pour donner des leçons de morale! Il démontre qu'il est un homme injuste, mal renseigné, plein de préjugés et raciste. Il aura bien du mal à convaincre les québécois lors d'une élection car il est à des années-lumières de nos valeurs! Son raisonnement est complètement tordu et
    dénué de bon sens. Quand les conservateurs comprendront-ils qu'ils vivent dans un monde parallèle dénué de vraie justice et de valeurs actuelles?

  • Pierre Masson - Abonné 15 juillet 2017 12 h 14

    Équité

    Andrew Scheer devrait par souci d'équité communiquer avec les familles de toutes les victimes civiles assassinées par les soldats américains lors de leur invasion de l'Iraq. De même que les familles des Iraquiens victimes encore maintenant des munitions américaines contenant de l'uranium appauvri.

  • Richard Olivier - Inscrit 15 juillet 2017 17 h 49

    L`armée ?

    Que faisait ce m. dans l`armée s`il ne voulait pas risquer sa vie ?
    Sa mêre aurait due le garder sous sa jupe.....

    lES RISQUES DU MÉTIERS ((( il était payé )
    Comme les policiers, les monteurs de lignes et les pompiers..

    • Gilles Théberge - Abonné 16 juillet 2017 09 h 02

      Vous parlez san doute de monsieur Speer, et vous avez parfaitement raison!