Hommage au militaire tué à Ottawa

La fusillade au Monument commémoratif de guerre et sur la Colline du Parlement mercredi matin serait le travail d'un seul homme, selon la police d'Ottawa.

Le porte-parole de la police Marc Soucy a affirmé qu’on ne recherchait pas d’autres assaillants et que l’enquête se poursuivait.

Le caporal Nathan Cirillo, un réserviste de Hamilton, a été tué sur les marches Monument commémoratif où il effectuait une garde d’honneur.

Le suspect a ensuite filé vers la colline du Parlement, où il a été abattu dans une fusillade dans l’édifice du Centre.

Le tireur, Michael Zehaf Bibeau, né en 1982, était connu des services policiers de Montréal et de Vancouver. Il a été tué à quelques mètres de l’endroit où des centaines de députés étaient réunis pour leurs réunions hebdomadaires du caucus.

Lent retour à la normale

Un périmètre de sécurité est toujours érigé autour du Parlement, mais les fonctionnaires et travailleurs pourront rentrer au travail vers 10 h, jeudi matin.

Une vigile commémorative est prévue au cénotaphe à 8 h 30 pour rendre hommage au caporal décédé.

Arrestation d'un homme

Un homme a été arrêté par la police jeudi matin, non loin de l’endroit où le premier ministre Stephen Harper se trouvait au Monument commémoratif de guerre, où il rendait hommage au caporal Nathan Cirillo.

M. Harper s’était rendu au cénotaphe pour déposer une couronne de fleurs à l’endroit où le caporal Cirillo a été tué, mercredi, par un homme armé qui s’est ensuite rendu sur la colline du Parlement.

Au moment de l’arrivée du premier ministre au Monument commémoratif, des policiers ont été vus en train de maîtriser un homme au sol avant de lui passer les menottes et de l’emmener dans une voiture de police.

«Il s’agit simplement d’un individu ayant tenté de se rendre sur une scène de crime, et c’est tout ce que nous avons pour l’instant», a indiqué le sergent Marc Soucy, de la police d’Ottawa.

M. Harper était entouré de personnel de sécurité à son arrivée au monument. Plusieurs députés étaient aussi sur place.


D'autres détails suivront.

À voir en vidéo