Élection fédérale en Ontario - Un député libéral sortant obtient une injonction pour diffamation contre un conservateur

Ottawa — Un député libéral sortant de Toronto vient d'obtenir une injonction ordonnant à un candidat conservateur de retirer un dépliant électoral diffamatoire, dans lequel il allègue que son rival manque d'assiduité au Parlement.

Le juge George Strathy, de la Cour supérieure de l'Ontario, a statué dimanche que le candidat conservateur Axel Kuhn et son équipe doivent cesser de publier et de diffuser une brochure contenant de fausses allégations à propos de Borys Wrzesnewskyj.

Le dépliant prétend que le candidat libéral était absent lors de votes importants et de dizaines de réunions de comités parlementaires, tout en touchant son salaire annuel de 155 400 $.

Taux de présence

Mais M. Wrzesnewskyj affirme que son taux de présence aux votes, de 79 %, est l'un des plus élevés à la Chambre des communes. Et il précise qu'il n'est membre à plein temps d'aucun des six comités énumérés dans la brochure.

Il ajoute qu'il a assisté à 89 % des réunions du comité des comptes publics — le seul dont

il soit membre, et ce comité n'est pas mentionné dans le tract. L'un des comité mentionnés dans le dépliant n'existe même pas, dit-il.

Le juge lui a donné gain de cause, affirmant qu'à 24 heures du scrutin, si la distribution du dépliant se poursuivait, le préjudice causé à la réputation du plaignant serait irrémédiable.

Le libéral a par ailleurs accusé son adversaire d'avoir distribué le dépliant pendant la longue fin de semaine de l'Action de grâce pour l'empêcher de réagir rapidement. Des bénévoles libéraux ont sillonné le comté pour tenter de limiter les dégâts auprès des électeurs.

M. Wrzesnewskyj a défait M. Kuhn par plus de 10 000 voix en 2006.