Doug Ford défend sa décision de nommer son neveu ministre

Doug Ford a présenté son nouveau cabinet de ministres vendredi, parmi lequel se trouve Michael Ford (au centre), qui occupera les fonctions de ministre des Affaires civiques et du Multiculturalisme.
Photo: Nathan Denette La Presse canadienne Doug Ford a présenté son nouveau cabinet de ministres vendredi, parmi lequel se trouve Michael Ford (au centre), qui occupera les fonctions de ministre des Affaires civiques et du Multiculturalisme.

Le premier ministre ontarien, Doug Ford, défend sa décision de nommer son neveu ministre des Affaires civiques et du Multiculturalisme.

M. Ford a été interrogé sur la nomination, lundi, lors de sa première conférence de presse depuis qu’il a présenté son nouveau cabinet de 30 personnes, la semaine dernière.

Le premier ministre a déclaré que son neveu Michael Ford possédait une « vaste expérience », ayant déjà siégé au conseil municipal de Toronto et en tant que conseiller scolaire.

« Je pense qu’il fera un très bon travail, a déclaré Doug Ford lundi. Il a beaucoup de connaissances et il a été un élu probablement plus longtemps que plus de 60 % de notre caucus. »

Le cabinet présenté vendredi compte de nombreux ministres dans les mêmes rôles qu’ils occupaient sous le dernier gouvernement Ford, y compris dans des dossiers clés tels que le logement et l’éducation.

Parmi les changements figurait la nomination de l’ancienne solliciteuse générale Sylvia Jones au poste de vice-première ministre et ministre de la Santé.

Outre Michael Ford, on y retrouve quelques nouveaux visages, dont Michael Kerzner, un entrepreneur en biosciences et technologie élu à York Centre et nommé solliciteur général, ainsi que Graydon Smith, l’ancien maire de Bracebridge, qui occupera le poste de ministre des Richesses naturelles et des Forêts.

À voir en vidéo