Israël doit cesser les actions de colonisation pour apaiser les tensions, dit Garneau

« À ce moment, notre priorité numéro un, notre conseil numéro un est qu’il faut faire baisser la température », a dit le ministre des Affaires étrangères, Marc Garneau.
Photo: Adrian Wyld La Presse canadienne « À ce moment, notre priorité numéro un, notre conseil numéro un est qu’il faut faire baisser la température », a dit le ministre des Affaires étrangères, Marc Garneau.

Le ministre des Affaires étrangères, Marc Garneau, a dit avoir déclaré à ses homologues israéliens que les expulsions, les démolitions et la construction de colonies à Jérusalem-Est devraient cesser afin d’apaiser les tensions et d’empêcher une nouvelle vague de violences dans la région.

S’adressant aux journalistes à la fin d’une tournée de cinq jours au Proche-Orient, M. Garneau a déclaré que le Canada appuyait une solution durable à deux États pour résoudre le conflit israélo-palestinien.

Mais il a affirmé qu’il y avait des problèmes à court terme plus urgents, notamment éviter toute nouvelle flambée après qu’un cessez-le-feu fragile a mis fin à la dernière série de combats entre Israël et le groupe militant palestinien Hamas en mai.

« À ce moment, notre priorité numéro un, notre conseil numéro un est qu’il faut faire baisser la température », a dit le ministre.

« L’expansion continue des colonies de peuplement, les démolitions et les expulsions dans Jérusalem-Est devraient cesser, et c’est le message que nous avons livré, car nous estimons que cela peut être un élément provocateur », a-t-il ajouté.

M. Garneau a fait valoir que l’acheminement de l’aide humanitaire dans la bande de Gaza est également une priorité après la guerre de 11 jours qui a vu 230 personnes tuées dans l’enclave dirigée par le Hamas et de nombreuses maisons et autres infrastructures détruites.

M. Garneau a affirmé que les parties pourraient commencer à réfléchir à une solution à long terme après une période d’apaisement.

Douze Israéliens ont également été tués dans les combats, qui ont été précipités par des affrontements au sujet des plans israéliens d’expulsion de plusieurs familles d’un quartier majoritairement palestinien de Jérusalem-Est.

M. Garneau a commencé sa tournée au Proche-Orient la semaine dernière en Jordanie avant de se rendre en Israël où il a rencontré le nouveau premier ministre du pays, Naftali Bennett, et le ministre des Affaires étrangères, Yair Lapid.

« Nous avons discuté de la possibilité de renforcer notre coopération, notamment en recherche et en développement », a expliqué M. Garneau.

Le bureau du ministre a aussi annoncé avoir triplé sa contribution annuelle de 1 à 3 millions $ à l’accord Canada-Israël sur la coopération bilatérale en recherche et développement industriels.

Le ministre Garneau s’est aussi entretenu à ce sujet avec la ministre de l’Innovation, des Sciences et des Technologies d’Israël, Orit Farkash-Hacohen. Ils se sont entendus pour entamer des négociations pour moderniser et élargir l’entente.

M. Garneau a terminé sa visite lundi par un voyage en Cisjordanie, où il a rencontré le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, son premier ministre et le ministre des Affaires étrangères.

« J’ai réaffirmé la position de longue date du Canada qu’une solution à deux États est la meilleure voie vers une paix juste, durable et entière tant pour Israël que pour les Palestiniens », a affirmé le ministre.

À voir en vidéo