Nous prendre pour des valises

En annonçant sa candidature dans Sherbrooke au profit de la CAQ, Caroline St-Hilaire affirme que « la circonscription gagnerait à siéger “à la table des décisions” dans l’éventualité où le gouvernement de la CAQ serait reconduit. “Pouvez-vous imaginer un instant l’élan que ça donnerait à Sherbrooke ?” » (Le Devoir, 6 juin 2022).

Alors, une question s’impose : Pourquoi avoir accepté de jouer le jeu du Bloc québécois, de 1997 à 2008, le seul parti politique assuré de ne jamais former un gouvernement ? Pour les avantages, le salaire et la pension ?

Quant à son éventuel collègue Drainville, dont la démission en 2016 avait déclenché une élection partielle, avec les coûts que cela engendre, n’a-t-il pas un minimum de gêne à revenir ? […]

On s’étonnera ensuite que la population soit cynique et qu’elle n’accorde que très peu de crédibilité aux politiciens et politiciennes. […]

À voir en vidéo