Ce n’est pas un cadeau de Noël!

Jour 3 de la distribution des tests de dépistage de la COVID-19. Si j’ai bien compris, on prend rendez-vous en ligne, à la pharmacie où nous avons un dossier. Ma pharmacie ne participe pas à ce système. Alors, à 9 h 15 ce matin, je vais faire la file dehors. La file est longue à l’intérieur et à l’extérieur. À l’intérieur, elle serpente dans une bonne partie de la succursale. Après une heure d’attente, à 10 h 15, c’est mon tour. Les trousses de tests disponibles ont toutes été distribuées depuis longtemps. Je donne mon nom et mes coordonnées pour recevoir ma trousse mensuelle. On va me téléphoner quand ce sera mon tour. Une heure pour donner son nom, pour recevoir, je ne sais pas quand, une trousse de cinq tests de dépistage.

C’est un système soviétique dysfonctionnel, avec ces files d’attente et cette pénurie, comme pour bien des choses dans notre réseau de la santé. Le personnel de la pharmacie, qui tient le fort, est très sollicité. Il fait son possible dans les circonstances. Il faut se revirer de bord et faire mieux, car ceux qui ne peuvent réserver par ordinateur ou qui n’ont pas la forme pour attendre debout au froid, que font-ils ? On ne peut pas déléguer quelqu’un. Il faut faire mieux.

À voir en vidéo