Toujours inacceptable!

Deux remarques de forme quant au discours du Trône de la gouverneure générale Simon : primo, son français demeure bien laborieux, souvent incompréhensible, ce qui me confirme dans mon jugement que sa nomination au poste de gouverneur général était inacceptable ; pour y être nommée, elle se devait de bien comprendre et parler le français, point final. Secundo, le bureau du premier ministre Trudeau se devait de lui rappeler qu’il y a, selon la Constitution canadienne (art. 16 de la Loi sur le Canada de 1982), deux langues officielles au Canada, le français et l’anglais, et non trois, avec l’inuktitut ! La gouverneure générale se doit de respecter, il me semble, la loi fondamentale du pays. Un quelconque sentiment de culpabilité n’autorise pas à déroger à cette règle.

À voir en vidéo