Promesses de campagne électorale…

Les candidats à la mairie de Montréal font des promesses de campagne électorale bien intentionnées, mais coûteuses.

Réfléchissons à la pensée suivante, qui pourrait aider les contribuables dont les taxes municipale et scolaire sont déjà lourdement élevées.

À l’heure actuelle, les centres de services/commissions scolaires et les municipalités fonctionnent de façon parallèle ; il ne semble pas y avoir de coordination. Parfois, il y a une duplication inutile et coûteuse des services.

Par exemple, en ce qui concerne le partage des installations sportives, les municipalités devraient avoir le droit de gérer les bâtiments scolaires pour assurer l’accessibilité des gymnases lorsque nombre d’entre eux sont fermés pendant les congés scolaires. De plus, la plupart des écoles ne sont généralement exploitées que 200 jours par année.

Les sports constituent un élément essentiel de l’éducation ; nous devons rendre toutes ces installations accessibles tout au long de l’année, ce qui serait avantageux pour les élèves et, en effet, pour toute la communauté.

Comme le disaient les Romains : « Mens sana in corpore sano » (Un esprit sain dans un corps sain).

À voir en vidéo