Le poids politique

Cinq nouvelles circonscriptions s’ajouteront à la carte électorale fédérale à partir de 2022, en Alberta, en Ontario et en Colombie-Britannique. Par contre, le Québec sera la seule province à en perdre une. Ce redécoupage de la carte électorale répond à l’évolution de la démographie canadienne. Inexorablement, le Québec verra son poids politique décliner encore davantage au Canada. Il « pèsera » de moins en moins lourd dans les choix de politiques publiques du gouvernement fédéral et subira l’influence croissante des provinces de l’Ouest et de l’Ontario. Ainsi, l’Alberta imposera une vision politique diamétralement opposée à celle des Québécois, notamment en matière de lutte contre les changements climatiques, de politiques énergétiques ou de multiculturalisme. Le Québec sera le principal perdant dans cette reconfiguration électorale et politique canadienne. C’est le prix à payer pour notre appartenance au Canada. Pourquoi nos leaders souverainistes québécois sont-ils silencieux face à cette situation, alors que l’indépendance politique du Québec est la seule voie de sortie ? [...]

Yves Archambault

Le 19 octobre 2021

À voir en vidéo