Des erreurs fatales pour la culture

Le ministère de la Culture et des Communications a procédé récemment et sans bruit à la vente de la Maison Chevalier à une entreprise privée nommée Groupe Tanguay. Sans la lecture des articles de Jean-François Nadeau et d’Étienne Paré (Le Devoir, 14 et 16 octobre), je ne l’aurais pas su ! Relevant du Musée de la civilisation et située au cœur de la place Royale, dans le Vieux-Québec, la Maison Chevalier, construite en 1752, donnait un accès unique aux intérieurs anciens d’une maison de la Nouvelle-France. Le ministère a agi de manière aussi sournoise quand il a fermé, il y a un an, son centre de documentation de Québec, connu sous le nom de « bibliothèque ministérielle » sur son site Web. Comme un nombre énorme de citoyens de notre nation, je regrette la décision et le stratagème opaque, tous deux injustifiables, de la ministre de la Culture et des Communications. Quel dommage irréparable !

À voir en vidéo