Les bons moments

À la une et dans les pages suivantes des journaux, il semble trop fréquent de relater des événements négatifs de notre entourage. Sans doute, il importe de dénigrer les manquements, voire les horreurs dans le domaine médical, les ratées dans celui de l’éducation, le manque d’attention portée à l‘avenir de notre planète et j’en passe.

Mais ne pourrait-on pas aussi mettre l’accent sur les aspects positifs qui se réalisent tous les jours autour de nous. Le malheur engendre le malheur, dit-on, c’est donc que le bonheur
enclenche le bonheur. Dans les médias d’information, racontons donc les bienfaits que procurent les expériences empathiques que nous offrent nos milieux de vie.

Pour les personnes âgées, dont je suis, je nomme d’abord ici les attentions apportées par les membres de notre famille dont on ne saurait se passer. Pour moi, à cela s’ajoute la grande chance de pro-fiter de l’équipe du CLSC de ma région, celui de Varennes, de qui je reçois des soins au quotidien. Au-delà des soins qui me sont essentiels, j’ai la chance d’échanger avec chaque membre de cette équipe (infirmières, auxiliaires, inhalothérapeute, ergothérapeute) sur nos valeurs, nos familles, le passé, le présent et l’avenir dans un contexte respectueux et enrichissant les uns pour les autres.

Je vous entends dire « chanceuse, ma vieille ». Je vous réponds oui, mais je ne suis pas seule à vivre une fin de vie positive. Je souhaite seulement que ceux et celles qui, comme moi, se sentent privilégiés de vivre une histoire sans triste fin se manifestent et racontent la leur.

À voir en vidéo