«Y a des mots…»

J’ai lu avec grand intérêt la série intitulée « Des mots pour mieux dire » de M. Stéphane Baillargeon. À titre de citoyen cherchant à suivre l’actualité et à y donner sens, j’ai trouvé dans le choix des termes couverts, tel celui de « BIPOC » qui m’était jusqu’alors un
il-lustre inconnu, tout un champ d’intrigantes découvertes. Je veux saluer cette initiative du journal Le Devoir qui a permis à son lectorat de rester à la page tout en lui permettant de mieux décoder les luttes sociopolitiques identitaires d’aujourd’hui.

Bien connaître l’origine des mots et avoir une juste appréciation de leur signification est l’une des clés d’échanges féconds entre citoyens éclairés. J’en fais pour mon usage personnel, une série de références.

À voir en vidéo