Réviser l’odieuse Loi sur les Indiens

Justin Trudeau fait preuve d’une grande sensibilité face aux événements qui ont marqué les rapports entre les Autochtones et les conquérants, anglophones comme francophones. C’est tout à son honneur. Mais au lieu de culpabiliser tout le monde, y compris le Vatican, et de passer son temps à battre sa coulpe au nom de nos prédécesseurs, il devrait peut-être songer à réviser l’odieuse Loi sur les Indiens et à améliorer leurs conditions de vie dans les réserves. En outre, puisqu’on parle de réconciliation, pourrait-il envisager de demander pardon auprès des 497 personnes emprisonnées sans accusation en 1970 par son père pour délit d’opinion.

  

À voir en vidéo