Racisme pétrolier et gazier

Chez plusieurs communautés autochtones s’est imposé et s’impose toujours ce qu’il est convenu d’appeler cette suprématie blanche qui trouve moyen d’utiliser leurs territoires et d’en saccager leur mode de vie.

Je pense à la nation des Cris du lac Lubicon, dans le nord de l’Alberta, où l’on recense trois décennies d’exploitation massive de combustibles fossiles. Ces exploitations sont trop souvent faites sans le consentement des communautés et au mépris des droits des diverses nations, pourtant garantis par la Constitution canadienne. […]

Je pense aussi aux communautés indigènes qui tentent de résister à la construction du pipeline Embridge Line 3, qui non seulement viole leur souveraineté sur leurs terres, mais qui en menace aussi l’approvisionnement en eau potable. […]

Enfin, je pense à ce reportage de la journaliste Naomi Klein racontant les scandaleux dommages causés par la compagnie Shell dans le delta du Niger : déversement de résidus, contamination de l’eau, des terres et des poissons… La population autochtone des Ogonis a été très durement réprimée à la suite de manifestations, certains furent torturés et même tués.

J’avoue me questionner et réfléchir à ces agressions chaque fois que je fais le plein d’essence de ma voiture. […] Complice ? Hélas, oui ! Complice aussi lors de mon vote pour des gouvernements qui renient leurs promesses et engagements envers les droits des populations autochtones.

À voir en vidéo