Le vous, plus rassembleur

Pourquoi le premier ministre, le ministre de la Santé et toute l’équipe de la Santé publique emploient-ils toujours le nous plutôt que le vous lors des mêlées de presse sur le sujet de l’heure, soit la pandémie ? Il me semble évident que, les mesures de sécurité et la démarche étant établies, la responsabilité de vaincre le virus est dans le camp de la population. Le nous place sans contredit le lourd poids du succès dans le camp des décideurs, alors que si la population se dérobe, il sera impossible de célébrer, en présentiel ni même masqués, la grande fête du 24 juin. À mon avis, le vous serait plus convaincant tout en responsabilisant davantage les récalcitrants. Alors, allons-y pour le vous afin qu’enfin le nous puisse reprendre ses droits et que, rassemblés, on puisse ensemble chanter, « Gens du pays, c’est notre tour, de nous laisser parler d’amour. »

À voir en vidéo