101 tonnes de félicitations

Je tiens à féliciter toute l’équipe du Devoir pour cette couverture exhaustive et très intéressante du fait français au Québec. J’ai lu tous les articles et chroniques de votre compétente équipe de journalistes au fil des semaines et je ne puis que me régaler avec ce cahier spécial de la fin de semaine de Pâques. Merci ! Tout cela m’encourage, comme citoyen, à poursuivre la défense de notre belle langue — ce que devraient faire davantage les artistes et commerçants, dont plusieurs sont trop souvent séduits par le chant des sirènes anglophones.

À voir en vidéo

6 commentaires
  • Marcel Vachon - Abonné 19 avril 2021 07 h 48

    Je partage votre écrit monsieur André St-Pierre. Bravo.

  • Mathieu Lacoste - Inscrit 19 avril 2021 11 h 37

    « Tout cela m’encourage à poursuivre la défense de notre belle langue» (André St-Pierre)


    Notre belle langue ne l'est plus guère depuis qu'elle n'est plus proprement enseignée;

    Notre belle langue ne l'est plus guère, depuis que des linguiste.e.s (sic) d'opérette s'ingénient à la dénaturer en contestant l'usage et que certaines publications publient des graphies fantaisistes et imposent des appellations saugrenues en confondant le générique avec le spécifique;

    Voilà où loge la déliquescence du registre courant de la langue française

  • Jean Beauregard - Abonné 19 avril 2021 12 h 08

    101/ tonnes de félécitations

    Je tient moi aussi a vous féliciter pour cet écrit monsieur St-Pierre . Bravo

  • François Beaulne - Abonné 19 avril 2021 13 h 08

    Oui, Bravo au Devoir

    Félicitations tout à fait méritées au Devoir pour nous avoir alimenté des textes d'opinions, de résultats de recherches, de sondages et autres informations qui ont permis un débat éclairé, enrichissant et civilisé sur toute la question lancinante et hautement sensible de la situation du Français à Montréal, comme dans le reste du Québec.
    Merci Monsieur Myles et toute votre équipe. Plusieurs de vos lecteurs et abonnés, dont moi-même, sommes souvent prompts à critiquer les choix éditoriaux ou de chroniques qui apparaissent dans vos pages. Mais il faut savoir rendre à César ce qui lui revient, et il est tout à votre honneur d'avoir entendu les nombreux appels de renouer avec la longue tradition du Devoir de se faire le porteur des réflexions et des attentes des francophones du Québec et de l'extérieur du Québec.

  • Christian Roy - Abonné 19 avril 2021 13 h 28

    Pour donner du poids à vos propos

    Cela fait quelque mois que je voulais moi aussi lever publiquement mon chapeau à l'équipe du journal La Devoir pour la qualité de son contenu, le dossier sur la langue en étant un bel exemple.

    Nous sommes choyés d'avoir dans le paysage médiatique québécois un tel atout. Chaque jour de parution est un nouveau délice intellectuel donnant souvent place à une suite de commentaires aussi enrichissants que stimulants.

    Merci pour le travail remarquable.