Plaidoyer pour les cégépiens

« Si la tendance se maintient », les étudiants de la promotion 2021 n’auront connu que le quart de leur vie collégiale sur un campus. Ces jeunes sont encore adolescents lorsqu’ils entrent au cégep et adultes quand ils finissent leurs études. C’est un passage essentiel pour acquérir la maturité nécessaire aux études universitaires. Il faut leur permettre de revenir en classe, d’une façon ou d’une autre, à partir de février jusqu’à la fin de leur dernier semestre. M. Legault, permettez aux directions des cégeps de Montréal d’utiliser toutes leurs ressources pour rendre leurs installations sécuritaires et rendre ainsi possible de « maintenir des activités en présence pour les cours théoriques durant la session d’hiver », afin de répondre aux enjeux liés à la réussite et à la santé psychologique des étudiants, comme on le fait à Sherbrooke, en zone rouge aussi.

C’est toute la société qui y gagnera.