Financer le Cirque du soleil… Quelle insulte!

Le gouvernement caquiste va financer le Cirque du Soleil à hauteur de 270 millions et ce sera une bonne affaire (sic). Quelle insulte à l’intelligence des travailleurs culturels.

Pendant que des centaines d’organisateurs événementiels du Québec réalisent des festivals artistiques régionaux de grande qualité, le plus souvent, avec des budgets de misère et souvent de façon bénévole, on va engraisser nos milliardaires qui déclarent faillite. Quand je pense aux nombreuses années qu’ont dans le corps les événements situés dans ma seule région des Laurentides, le Festi-Jazz de Tremblant, le festival des Arts de Saint-Sauveur, le festival 1001 visages de la caricature, les Contes MAltés, le BigBangFest de Val-David, pour ne nommer que ceux-là parmi les centaines d’événements porteurs, on leur favorise le Cirque avec sa formule « Big is beautiful » d’une époque révolue.

Décentralisez, messieurs et mesdames les comptables du gouvernement et, au lieu de faire parvenir des pinottes aux merveilleux événements touristiques régionaux, donnez 1 million à 270 organismes du Québec qui ont fait leurs preuves. Vous verrez qu’en définitive, il y aura un plus grand nombre d’emplois créés que les 300 que vous voulez sauver. Il y aura de l’innovation, de la décentralisation et une plus grande mise en valeur de notre potentiel humain et créatif. Nous en sortirons tous et toutes gagnants.


 
9 commentaires
  • Daniel Gendron - Abonné 3 juillet 2020 08 h 23

    On nous a volé

    La dette de ce cirque est incomparable à ce qu'a empoché son ex-propriétaire. Ce dernier devrait être poursuivi en justice pour la rembourser.

    • David Luneau - Abonné 3 juillet 2020 19 h 04

      Il a vendu son entreprise, en quoi devrait-il être poursuivi au juste? Puis les deux actionnaires principaux sont des holdings riches à craquer; qu'ils la sauvent eux l'entreprise. Tout ce qui en reste au Québec, c'est un siège social pour faire joli. C'est comme Rona. Un beau siège social zombie québécois qui n'exécute que pour un temps des décisions venues d'ailleurs avant que tôt ou tard il soit déménagé.

    • Brigitte Garneau - Abonnée 4 juillet 2020 09 h 02

      On peut toujours rêver...mais c'est la dure réalité qui vient nous réveiller.

    • Brigitte Garneau - Abonnée 4 juillet 2020 09 h 17

      J'espère que nous en tirerons une leçon...

  • Cyril Dionne - Abonné 3 juillet 2020 09 h 33

    Oui

    Oui, quelle insulte pour les 99% des autres artistes du Québec. De toute façon, le Cirque du Soleil ne reviendra jamais à son ancienne gloire et fera encore faillite dans très peu de temps. Qui va aller dans des salles de spectacles bombées de gens alors qu’une pandémie sévit et sévira pour encore longtemps? On parle d’années et non pas de mois. Misère.

    Pas mal « tanné » de tous ces soi-disant fleurons du Québec qui ne sont qu’en fait, des assistés sociaux qui nous coûtent des milliards pour satisfaire les désirs économiques de quelques uns seulement. Le Cirque du Soleil, Bombardier et j’en passe profitent de la manne des contribuables parce que supposément, ils sont trop gros pour faire faillite. C’est assez tout ce gaspillage d’argent. Si vous évoluez dans le secteur privé, eh bien, vous le faites à vos propres risques et argents. Amen.

    • Brigitte Garneau - Abonnée 4 juillet 2020 09 h 12

      "Qui va aller dans des salles de spectacles bombées...?" Permettez-moi d'ajouter M. Dionne que ce n'est pas n'importe qui qui peut aller voir un spectacle du Cirque du Soleil, encore faut-il en avoir les moyens!! Dire que j'ai connu l'époque où Guy Laliberté était cracheur de feu et que la troupe donnait des prestations gratuites dans les parcs...comme on dit: ça fait un bail!!

  • Anne-Marie Cornellier - Abonnée 3 juillet 2020 11 h 20

    Scandaleux

    Vous m'enlevez les mots de la bouche, quand j'entends notre ministre dire qu'il va encore subventionner ce cirque le coeur me lève, je suis outrée qu'on n'aide pas davantage nos artistes et artisans qui travaillent au Québec,quand on pense que l'ancien propriétaire est millardaire et que nous le petit peuple allons encore payer pour engraisser des riches hommes d'affaires, la colère gronde.

    • Brigitte Garneau - Abonnée 4 juillet 2020 09 h 15

      C'est pathétique: tout pour ce cirque!!

  • Brigitte Garneau - Abonnée 4 juillet 2020 09 h 01

    En souhaitant qu'on puisse vous entendre

    Mégalomanie quand tu nous tient! Gros, gros, toujours plus gros...jusqu'à temps que ça éclate. On a un voisin au Sud qui aime bien cette formule. Vous avez entièrement raison M. Lafontaine, comme dans la théorie du colibri, il serait tellement plus intelligent de donner 1 million de dollars à 270 petits organismes dynamiques que 270 à un organisme qui souffre déjà "D'OBÉSITÉ MORBIDE " et qui , de plus , s'apprête à avoir une indigestion!!