Résoudre la crise

Afin d’aider et de protéger les médias écrits à long terme, je crois qu’il serait beaucoup plus opportun d’avoir une loi qui obligerait les gouvernements, villes et municipalités à dépenser un pourcentage X de leur budget dans les médias écrits, un peu comme la règle du 1 % dans le domaine des arts lors de la construction d’immeubles. Ces dépenses récurrentes pourraient servir à mieux informer les gens dans plusieurs autres aspects qui les concernent plutôt que se cantonner sur les seuls avis publics, qui ne sont lus que par une infime partie de la population.

Je suis entièrement d’accord avec le fait que les médias doivent être aidés tout en protégeant leur indépendance, mais encore faut-il que cette aide touche une information de qualité et serve la population.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.