La CAQ et le 3e lien: pas sûr

François Legault, pour conserver son avance, doit nous convaincre qu’il sera un bon gestionnaire de l’État. Or, une de ses promesses pour la région de Québec laisse perplexe. Il construira un 3e lien à l’est, car, selon lui, le Québec a un budget en infrastructures de 100 milliards sur 10 ans. Le problème est que le gouvernement n’a pas encore reçu les études qui doivent circonscrire la rentabilité du projet. Les milliards qu’on va gruger sur ce projet ne seront plus disponibles pour d’autres projets. Et encore, connaît-on suffisamment l’avenir pour penser que ces 100 milliards sont coulés dans le ciment et que le Québec n’aura pas besoin de le canaliser ailleurs ?

On connaît très bien la rentabilité du projet, une rentabilité électorale pour la région de Québec. Le projet répondra à un certain besoin pour une catégorie de contribuables et réduira temporairement la congestion routière. De plus, le projet a reçu un appui enthousiaste de la radio de Québec. Le projet est sans doute bon, mais s’il coûte trop cher, ça peut devenir un éléphant blanc.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.