Hommage à Rolande Allard-Lacerte

Le Devoir nous apprend le décès de Rolande Allard-Lacerte. On regrettait déjà de ne plus pouvoir lire régulièrement les petits billets, souvent incisifs et mordants, dont elle nous a fait régulièrement cadeau par le biais du Devoir pendant plus de 30 ans. C’était toujours un plaisir de la voir remettre les pendules à l’heure d’un coup de plume bien appliqué. Quand j’étais au pupitre du Devoir, si je voyais un de ses billets arriver, je m’offrais toujours le petit plaisir de le lire en premier. Tout le monde en conviendra : elle avait du caractère, beaucoup de caractère, mais elle savait aussi nous offrir de beaux moments d’émotion et de douceur. C’était une chroniqueuse à nulle autre pareille qui nous manque déjà beaucoup. Nos condoléances à son fils Pierre et à toute la famille.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.

1 commentaire
  • Jean-Pierre Cloutier - Abonné 24 mai 2018 22 h 56

    Merci

    Un bel hommage bien senti. Merci.