L’arnaque de l’obsolescence programmée

La loi française définit « l’obsolescence programmée » comme l’ensemble des techniques par lesquelles un fabricant vise à réduire délibérément la durée de vie d’un produit pour en augmenter le taux de remplacement. Il faut réagir devant une telle arnaque. Nous ne pouvons plus accepter de jeter un petit appareil électrique de cuisine parce qu’il est impossible de trouver une pièce pour le réparer. Ces pièces n’existent plus. Cette surconsommation produit un taux inimaginable de déchets qui polluent notre environnement. Mon grille-pain acheté il y a trois ans est encore presque neuf, et comme il n’y a plus de garantie, on me refuse la petite pièce de rechange que j’accepterais volontiers de payer. Il n’y a pas si longtemps, nos spécialistes réparaient ces appareils et allongeaient leur durée de vie. Je n’arrive pas à mettre à la poubelle mon grille-pain. Cela me met mal à l’aise. On nous exploite et nous subissons cette escroquerie comme si c’était normal. Qui mettra fin à cette fraude ? Sinon, qu’est-ce que ça signifie, tous ces cris pour un monde plus vert ?


Participez au débat!

Pour ne rien manquer de nos textes d’opinion, dont plusieurs sont en exclusivité sur le Web, et aller plus loin dans le débat, suivez notre page Facebook Opinion.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.