Bibliothèques et leadership

La saison des Fêtes est une période où les résidents ont plus de temps pour leurs loisirs et désirent prendre avantage des installations culturelles et sportives de l’arrondissement Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce. Lors de la saison des Fêtes 2015-2016, les bibliothèques municipales de l’arrondissement furent fermées pendant la majorité des deux semaines des fêtes. Pire encore, les horaires émis sur différentes plateformes de communication de l’arrondissement étaient contradictoires.

 

Il existe une valeur réelle à offrir aux payeurs de taxes l’accès à leurs bibliothèques pendant la période des Fêtes. Notre arrondissement compte plus de 15 000 familles avec un revenu annuel entre 15 000 $ et 30 000 $ (Ville de Montréal, Profil sociodémographique de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce 2014). Ces familles sont des voisins qui n’achètent pas de livres sur Amazon ou ne vont pas à leur chalet pour les vacances. S’ils désirent lire un journal ou un magazine, ils ne peuvent se permettent les frais d’abonnement.

 

Il s’agit quelques fois de personnes du troisième âge isolées, de familles monoparentales, d’immigrants qui désirent parfaire leurs connaissances du français ou de l’anglais, des gens qui reçoivent le salaire minimum ou des bénéficiaires de l’aide sociale qui ne peuvent se payer des services Internet à la maison.

 

Nous sommes l’arrondissement le plus populeux sur l’île de Montréal mais nos bibliothèques municipales sont celles qui offrent le moins d’accessibilité à ses citoyens (Montreal Gazette, 21 janv. 2016). En comparaison, Ville Saint-Laurent et Côte-Saint-Luc ont démontré du leadership et offert beaucoup plus d’heures d’accessibilité qu’à Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce.

 

Pour les fêtes du 375e, notre maire a mis de côté 100 000 $ (Conseil d’arrondissement Nov. 2016).
 

Notre argent ne devrait-il pas plutôt servir à nous permettre un meilleur accès à nos bibliothèques pendant les Fêtes ? Nous avons payé plus de 26 millions pour la nouvelle bibliothèque Benny qui a ouvert ses portes en 2016. Donc, durant le congé des Fêtes de 2016-2017, j’aimerais suggérer à notre maire intérimaire, M. Lionel Perez, de démontrer plus de considération envers ses payeurs de taxes.

 

Est-ce que notre maire, M. Russell Copeman, savait que nos bibliothèques seraient fermées pendant une grande partie des Fêtes 2015-2016 ? Si oui et qu’il n’a rien fait, cela est un manque de leadership. S’il ne le savait pas, ceci est inacceptable car c’est son travail de savoir.