Lettre - Nos patriotes de 1837-1838, des fédéralistes

Les patriotes étaient du genre fédéraliste. Ils étaient d’origine française, anglaise et irlandaise, ce qui était démontré sur leur drapeau vert, blanc et rouge. Ils voulaient plus d’indépendance de l’Angleterre, mais souhaitaient que le Bas-Canada fasse union avec le Haut-Canada dans un genre de confédération ou de fédération, ce qui restait à négocier en cas de victoire.

 

Nos patriotes n’arboraient pas les fleurs de lys de la monarchie française ni la croix.

 

Ils étaient des Canadiens laïques, blâmés par l’Église catholique qui leur a refusé la sépulture dans ses cimetières du Bas-Canada.

 

Nos patriotes, écrasés par une force supérieure, l’armée anglaise, étaient des Canadiens, que nos fédéralistes refusent de fêter, en mai de chaque année, à la Journée nationale des patriotes, parce qu’ils les croient être des révolutionnaires, ancêtres des séparatistes.

 

Méchante erreur historique, selon moi. Révolutionnaires et revendicateurs opprimés, certainement, mais aussi des Canadiens qui voulaient unir le Bas et le Haut-Canada, à défaut de quoi, annexer le Bas-Canada aux États-Unis, selon M. Papineau, leur chef.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.

11 commentaires
  • michel lebel - Inscrit 21 mai 2014 00 h 48

    L'histoire...

    L'histoire des Patriotes aurait-elle été détournée par le PQ? Je l'ai souvent pensé. Mais l'histoire ne sert-elle pas souvent le présent...?

    Michel Lebel
    Normandie

    • André Nadon - Inscrit 21 mai 2014 09 h 25

      Avez-vous également pensé que des fédéralistes comme vous, préfèrent oublier l'histoire.
      Donc l'histoire ne peut servir le présent.
      Heureusement que vous avez pris votre retraite. Je vous souhaite de garder vos illusions et fêter la monarchie britannique plutôt que la véritable démocratie pour laquelle les patriotes se sont battus malgré la démission de leurs élites cléricales et des bureaucrates parvenus.

    • michel lebel - Inscrit 23 mai 2014 08 h 42

      @ André nadon,

      Je n'oublie pas l'histoire. Je dis seulement que l'histoire est souvent détournée, falsifiée, pour servir des intérêts contemporains, tout parti politique confondu. La vérité historique n'est pas toujours évidente. C'est tout!

      M.L.

  • Yves Côté - Abonné 21 mai 2014 03 h 07

    Paille et poutre...

    Monsieur Bousquet, où avez-vous été ces 50 dernières années pour annoncer quelque chose comme cela ?
    Je ne m'étendrai pas sur les arguments qui contredisent votre conclusion, tant ils sont nombreux et variés. Mais je me contenterai de simplement vous demander comment il se fait que vous n'ayez pas encore compris un élément factuel si essentiel qu'à lui seul, le prenant en compte, tout votre argumentaire est emporté par la plus faible bise qui se présente.
    Ne vous êtes donc pas rendu compte que la signification même des mots "Canada " et "Canadien" a tellement changée depuis 1837, qu'elle n'a plus rien à voir avec ce que cela voulait dire à cette époque ?
    Une "méchante erreur", oui vous avez raison.
    Même si, comme dans la maxime sur la paille et la poutre dans l'oeil de X ou Y, vous vous trompez totalement sur le fait que ce soient des Patriotes d'aujourd'hui qui l'aient faite...
    A bon entendeur, salut Monsieur !

    • Josée Duplessis - Abonnée 21 mai 2014 06 h 49

      Merci M. Côté.

  • Pierre Schneider - Abonné 21 mai 2014 06 h 26

    Canadiens=Québécois

    Les Canadiens d'hier sont les Québécois d'aujourd'hui, Les Patriotes étaient républicains.

  • Jocelyne Lapierre - Inscrite 21 mai 2014 07 h 31

    Désinformation à l'oeuvre

    Après avoir renier le droit à affirmer l'identité québécoise et son patrimoine, et annulé le projet de cours d'histoire, voilà qu'on s'adonne à la désinformation. Toutes ses manoeuvres se font au grand jour, et une grande majorité n'y voit rien d'anormal.

  • Richard Laroche - Inscrit 21 mai 2014 08 h 46

    Ils étaient républicains

    Le but des républicains a toujours été le même but et est encore aujourd'hui le même: que le Canada quitte le système de monarchie constitutionnelle pour créer une nouvelle constitution pour un pays de type République.

    Puisque le ROC rejette systématiquement cette idée depuis des sciècles, il est logique que les Républicains appuient la séparation du Québec, pour autant que le Québec se constitue en République.