Lettres - La nouvelle orthographe

Je suis entièrement favorable à la nouvelle orthographe. Depuis le XVIIe siècle, les dictionnaires de l'Académie française ont, tous les 50 ans environ, fait une toilette de la langue pour la rendre plus logique, plus claire et plus adaptée à son époque.

C'est ce qui se passe actuellement. Elle est mentionnée dans les logiciels Word, dans les grands dictionnaires et de plus en plus dans l'imprimerie. Il suffirait qu'un grand journal l'applique pour que tous les autres suivent. Nous aurions alors une orthographe plus correcte, plus agréable et plus moderne.

P.-S. Ce texte est en nouvelle orthographe.
1 commentaire
  • Bernard Terreault - Abonné 21 novembre 2009 08 h 20

    Une réfrome encore plus radicale s'impose - par Bernard Terreault

    L'orthographe du français a quelquechose de fossilisé et se base sur la prononciation de la langue du 15ième siècle. Pourquoi "ai" se prononce-t-il en fait "è" ou "é", parce qu'à une époque lointaine on prononçait "aye". Pourquoi "oi" se prononce-t-il "wa"? Et "c "quelquefois "k" et d'autres fois "s" ? Et est-il vraiment nécessaire d'avoir des "ph" pour rappeler à tout le monde que "téléphone" a une éthymologie grecque ? L'anglais est aussi illogique mais au moins sa syntaxe est plus simple que celle du français. Les espagnols, les Italiens, les Allemands, les Néerlandais, les Russes ont tous standardisé et simplifié leur orthographe (à des degrées divers) pour que "ça s'écrive comme ça se prononce". Bien sûr, on pourrait garder certains marqueurs syntaxiques comme le "s" du pluriel, le "e" féminin et peut-être le "nt" de la 3ième personne du pluriel des verbes ou encore les "r" des infinitifs. Est-ce qu'il n'est pas plus important que nos écoliers passent leur temps à apprendre plus de vocabilaire ou à lire des auteurs plutôt que s'échiner sur des particularités orthographiques ou syntaxiques illogiques ?