Lettres: Un musée du livre ancien pour Saint-Sulpice?

Il serait peut-être intéressant de prévoir une sorte de musée du livre ancien pour l'édifice Saint-Sulpice, où l'on pourrait conserver précieusement tous les manuscrits anciens du patrimoine, comme Les Tristesses de Nelligan, les cartes anciennes et des photos anciennes, en somme, tout ce qui dort inutilement dans les archives, pour en faire des expositions permanentes où il ferait bon toucher et palper, du moins du regard, ces précieux bijoux seuls capables de réveiller les mémoires dans les soirs tombants de l'oubli.

Je rêve peut-être, mais puisse ce rêve se réaliser avant de sombrer à son tour dans l'abîme du passé.