Lettres: La peur d'être traités de xénophobes

Le Québec, terre d'accueil, semble devenir une terre de controverses. Les revendications de plus en plus pressantes de plusieurs communautés culturelles quant au droit à la différence finissent par être perçues comme un refus de s'intégrer et un rejet des valeurs québécoises. Je suis tout à fait d'accord pour accepter qu'une communauté protège sa culture et sa religion. Ceci dit, est-il normal que ces revendications, aussi légitimes soient-elles, deviennent un problème social?

Le Québec est une société laïque. C'est ainsi que la majorité de sa population l'a voulu. Il est de l'obligation de chaque citoyen de se conformer à ce choix de société. Les personnes qui viennent s'y établir choisissent le Québec pour ce qu'il est, non pour ce qu'il devrait être. Pendant que nous envoyons nos enfants se faire tuer en Afghanistan au nom de la liberté, de l'égalité entre les hommes et les femmes et des valeurs universelles, ici on ferme les yeux sur les politiques discriminatoires que certaines communautés veulent imposer à nos femmes et à nos hôpitaux.

Trop, c'est trop. Il est temps que nos gouvernants mettent leurs culottes. À moins que, pour des considérations électoralistes, ils ne s'y conforment.

***

Mohammed Settouche, Saint-François-du-Lac, le 16 novembre 2006