Coup de coeur et coup de gueule sur la Croisette

Le cinéaste américain Wes Anderson acceptera de gravir le tapis rouge pour son film en compétition. Mais pas davantage. 
Photo: Brynn Anderson Associated Press Le cinéaste américain Wes Anderson acceptera de gravir le tapis rouge pour son film en compétition. Mais pas davantage. 

Coup de gueule : Wes Anderson, ce courant d’air

Est-ce par peur des microbes, par mauvaise humeur ou parce qu’il en a soupé des journalistes? Le cinéaste américain Wes Anderson, dont le film The French Dispatch tourné en France avec une distribution de rêve, acceptera de gravir le tapis rouge pour son film en compétition. Mais pas davantage, explique Variety. Il n’assistera pas à la conférence de presse ni n’accordera la moindre entrevue. Une décision apparemment sans appel aux causes mal élucidées.

Coup de cœur : Des chiens renifleurs de COVID-19

J’ai croisé et salué devant le Palais des festivals le chien Mystic et son policier accompagnateur. Deux dépisteurs du virus à quatre pattes peuvent renifler les émanations des mains, des pieds et de l’aine de tout humain contaminé à la COVID-19. Leurs diagnostics seraient aussi fiables que les écouvillons qu’on nous met dans le nez tous les deux jours, après avoir dédaigné nos preuves vaccinales étrangères, reléguées ici au rayon des curiosités.

À voir en vidéo