Long-courrier

Le dôme de la cathédrale Santa Maria del Fiore à Florence, en Italie.
Photo: Tiziana Fabi Agence France-Presse Le dôme de la cathédrale Santa Maria del Fiore à Florence, en Italie.

Détestables sargasses

« J’aimerais savoir où aller dans le Sud, cet hiver, pour éviter les sargasses, ces algues censées être nauséabondes et détestables. Il semble y en avoir un peu partout. Connaissez-vous un site Internet qui traite particulièrement du sujet ? »
 – Carole Desroches, Saint-Romuald, Lévis

Pour les sargasses, les offices de tourisme locaux ne donnent pas vraiment l’heure juste. Il faut plutôt aller du côté des organismes qui ont des nouvelles chaque jour.

Les transporteurs au Brésil

« Nous planifions un voyage au Brésil en 2016 et voulons voir notamment Rio, les chutes de Foz Iguaçu, Salvador de Bahia et Brasilia. Sachant que cela représente plusieurs escales en avion, pouvez-vous me conseiller quant aux compagnies aériennes les plus économiques. Aussi, est-il préférable de réserver avant de partir ou une fois au Brésil ?

« Y a-t-il un répertoire fiable des gîtes, ou pousadas ? Et les tarifs d’hébergement sont-ils différents selon que la réservation est faite d’ici ou de l’intérieur du pays ? »
 – Marie Déquier

Les compagnies aériennes du Brésil ne sont pas moins onéreuses à l’extérieur du pays. Il faut surveiller les destinations, les dates et les compagnies, et cela, au Brésil. Par contre, si vous voulez atteindre plusieurs destinations à l’intérieur du pays, le Brazil Air Pass est sans doute la meilleure solution.

Ce pass est vendu à partir de 499 $ pour quatre coupons (vols) vers n’importe quelle destination offerte par la compagnie aérienne. Il vous permet de visiter jusqu’à neuf villes. L’itinéraire complet doit être réservé et payé à l’avance.

Ces coupons sont réservés aux passagers résidant hors du Brésil qui, au moment de l’achat, doivent fournir leur numéro de billet d’avion international.

Pour ce qui est d’un répertoire des B&B et des pousadas dans le pays, il vaut mieux se référer aux adresses dans le guide du Routard ou le Lonely Planet. Vous pouvez aussi trouver des adresses sur Internet en choisissant les villes que vous voulez visiter.

Louer une maison en Toscane

« Nous voulons louer une maison en Toscane. Que me recommandez-vous comme lieux ? Et comme destinations ? L’Italie est un pays bien grand et je ne sais plus par quoi commencer pour une première visite, à six personnes. »

– Johanne Thibault

Le fait d’être six impose certainement de louer une voiture d’une grande capacité. Peugeot, Renault et Citroën proposent des véhicules de cette catégorie qui vous permettront de rayonner tout autour de Florence.

Si vous choisissez les trains, il faudra vous imposer des horaires stricts. Même chose pour les autocars, et ces derniers parcourent la Toscane un peu partout.

Pour ce qui est de l’hébergement, la location d’une villa dans Florence est le plus souvent hors de prix, de même qu’à Sienne, Grosseto, Pise, Lucca et Colodi (Pinocchio).

Volterra peut aussi être une option, de même qu’Arezzo. Panzano in Chianti, Asciano, Montepulciano, Cortona et Bagno Vignoni sont également de belles destinations en Toscane.

Le guide de charme d’Italie, publié aux éditions Rivages, renferme de précieuses adresses. Sinon, consultez les sites abritel et homelidays.

Une taxe tunisienne

D’après le quotidien français Le Monde, entre autres, un projet de loi des Finances pour l’exercice 2016 en Tunisie recommande l’annulation de la taxe de sortie de 30 dinars et son remplacement par une autre de 20 dinars, imposée via les compagnies aériennes, en devises applicables, à chaque voyageur entrant au pays.

Le ministère des Finances a expliqué cette disposition par la volonté de compenser le manque en ressources financières du budget de l’État, du à l’annulation de la taxe de sortie.

L’annulation de la taxe de sortie en 2015 a été dictée par la baisse du nombre des entrées en Tunisie, notamment après les opérations terroristes perpétrées en mars, au Bardo, et au mois de juin, à Sousse.

Le ministère a mis en place une taxe de solidarité (taxe de sortie) payée par les étrangers non-résidents sur tout voyage, au moyen d’un timbre fiscal d’une valeur de 30 dinars en contrepartie de la consommation de produits subventionnés en Tunisie.

Les Maghrébins, les détenteurs de passeport diplomatique et les membres des gouvernements étrangers ainsi que les personnalités officielles sont exonérées de cette taxe.

À lire

Chez Lonely Planet, L’essentiel de la Floride, ou comment visiter cet État en dehors des sentiers battus. Certes, beaucoup d’adresses sont connues, mais on les présente sous un angle différent.

Aussi, une série de petits livres à prix doux, entre autres sur Paris, Londres et New York.

Une façon de parcourir des villes à travers des textes très courts, mais impressionnants quant à la connaissance des lieux.

Vos suggestions, vos bonnes adresses, découvertes, souvenirs de voyage : lkiefer@ledevoir.com.