L’information en réalité virtuelle

Une autre mutation tranquille dans le pas trop calme monde des médias : le New York Times et Google ont décidé d’unir leur monde pour faire entrer celui de l’information dans la réalité virtuelle.
 
Le projet, qui doit voir le jour le 5 novembre prochain, selon un communiqué de l’empire médiatique américain, doit prendre la forme d’une application pour appareils portables permettant de s’exposer à des films en 3D et immersifs s’inscrivant dans la logique de la réalité virtuelle. Et ce, par l'entremise d'une visionneuse en carton Google distribuée à un million d'exemplaires aux abonnés du quotidien de référence.
 
Avant goût de la chose : la première œuvre présentée va s’intituler «The Displaced» et donner la chance aux internautes de suivre l'exil et le voyage singulier de cinq enfants migrants partis du Sud Soudan, de l’Ukraine et de la Syrie vers un ailleurs plus prometteur.
 
Journalistique, en principe, cette technologie se prépare également être mise au service de la publicité, précise AP, avec la présentation d’un film sur la technologie et le design industriel inspiré par la nature et… financé à dessein par General Electric. L’objet communicant a été produit par le département de marketing du quotidien.
 
Le monde de la finance et des gros sous semble apprécier la perspective. Mardi matin, l’action du New York Times a grimpé de 13 % après l’annonce de ce projet.