L’Islande lance un moteur de recherche humain

Quand on est petit, loin, négligé et toujours un peu à part, il faut faire preuve d’imagination pour se faire remarquer. L’Islande l’a bien compris. Depuis quelques semaines, ce pays nordique coincé dans l’Atlantique Nord entre le Groenland et la Norvège exploite en effet un moteur de recherche inédit qui fait la nique au géant Google en s’appuyant non pas sur des algorithmes mathématiques, mais bien sur des cerveaux humains, pour donner ses réponses.
 
Baptisé Ask Gudmundur et Ask Gudmunda — référence aux prénoms masculins et féminins islandais les plus populaires — la chose est accessible en ligne. Elle s’amuse du diktat très contemporain des moteurs de recherche algorithmes, à des fins touristiques toutefois : ces moteurs de recheche humains, composés de sept personnes représentant les sept régions de l’île volcanique, sont là surtout pour faire la promotion des attraits et originalités de leur pays, en répondant aux questions des visiteurs.