Le Delaware veut dématérialiser le permis de conduire

C’est sans doute la suite normale des choses. Le Delaware souhaite devenir le premier état américain à offrir à ses citoyens un permis de conduire totalement numérique capable de tenir dans un téléphone dit intelligent. Une résolution vient d’être adoptée en ce sens il y a quelques jours par le sénat de l’endroit pour que le Bureau des véhicules à moteur pose les jalons pour concrétiser ce projet.
 
«Nous voulons être les premiers, a indiqué Jennifer Cohan, directrice de l’organisme chargé de délivrer les permis de conduire. Si cela fonctionne, ce permis dématérialisé va devenir une nouvelle façon pour les citoyens du Delaware de confirmer leur aptitude à conduire un véhicule à moteur, mais également de prouver leur identité».
 
L’Iowa tente également, depuis quelques mois, de prendre cette même sortie sur l’autoroute de l’information avec l’aide de MorphoTrust USA, une entreprise spécialisée dans la création d’applications à saveur légale. «C’est une idée qui est arrivée à son point de réalisation, dit Jenny Openshaw qui dirige une partie des activités de cette compagnie. Le téléphone multifonction est de plus en plus en train de devenir un portefeuille numérique. La dernière chose que l’on souhaite porter sur soi, dans ce contexte, c’est un petit bout de plastique confirmant que l’on a un permis de conduire».
 
Aux États-Unis, près de 60 % des adultes a désormais un de ces appareils en poche, selon le Pew Research Center. À titre de comparaison, au Québec, ce taux d’adoption est actuellement de 52,3 %.
 
La dématérialisation des papiers d’identités et autres documents officiels est une idée dans l’air un peu partout dans les sociétés connectées. Elle se bute toutefois à des préoccupations sécuritaires et à la crainte fort légitime de voir ces documents cruciaux et intimes trop facilement violés dans ces formats numériques. Craintes et préoccupations auxquelles le Delaware ne devrait sans doute pas échapper.

À voir en vidéo