Les services secrets américains veulent détecter l'ironie en ligne

Plus de doute, les services secrets américains espionnent bel et bien les conversations des simples citoyens sur Twitter, comme ailleurs, et ils veulent désormais le faire avec un peu plus de précision. C'est en tout cas ce que laisse croire un appel d'offres lancé au début de cette semaine, en ligne, par le Department of Homeland Security (DHS). 

L'organisme souhaite en effet faire l'acquisition d'un détecteur d'ironie dans les discussions en ligne. Objectif: distinguer dans les univers numériques les vraies menaces de l'humour potache et autres commentaires cyniques carburants au deuxième degré, et ce, pour éviter les erreurs de jugement, admet l'agence.

Très terre-à-terre, Ed Donovan, porte-parole du DHS, n'a d'ailleurs pas cherché à cacher les intentions de l'agence américaine chargée de la sécurité nationale. «Notre objectif est d'automatiser notre surveillance des réseaux sociaux, a-t-il indiqué dans les pages du Washington Post. Nous analysons ce qui se dit sur Twitter, en temps réel. La capacité de détecter l'ironie et les faux positifs est seulement une des 16 ou 18 choses que nous analysons».

Les espions au service de Barack Obama appellent donc les entreprises capables de développer un tel outil d'analyse à se faire connaitre d'ici le 9 juin.

Dans un présent obsédé par la surveillance de masse — une dérive qui porte atteinte à la présomption d'innocence au nom de la sécurité nationale —, l'ironie, le cynisme et le deuxième degré dérangent les yeux et les oreilles des États désormais versés dans cette nouvelle forme d'espionnage du quotidien numérique de leurs citoyens. Ces formes d'expressions, dont l'intelligence déjoue forcément la mathématique et le calcul froid d'un algorithme, entrainent chez les espions des erreurs de lecture qui peuvent conduire à des accusations non fondées.

Erreurs qui, dans un contexte où la surveillance de masse commence à faire l'unanimité contre elle, mérite sérieusement d'être éradiquées. Et ce, sans cynisme aucun!
1 commentaire
  • Patrick Julien - Inscrit 9 juin 2014 23 h 46

    Wow et re-wow

    L'ironie c'est de faire 1 ans de prison pour ironie.