Dépendance numérique: tout le grotesque d'une dérive résumé en 2 minutes 11

Photo: youtube

Ce n'est pas parce que c'est souvent grotesque qu'il ne faut pas en rire un peu. Aux prises, comme presque tout le monde, avec une révolution technologique qui affecte en profondeur les rapports sociaux et humains, l'artiste californienne Charlene deGuzman a décidé de passer par le film d'art pour forcer la réflexion sur certaines dérives induites par notre obsession de la mobilité et de l'hyperconnexion.

Le résultat, qui depuis le 22 août a été vu par plus de 10 millions de personnes, s'intitule I Forgot My Phone (J'ai oublié mon téléphone). Et bien sûr, tout autre commentaire sur ce petit film joliment coup de poing ne peut être que superflu...



 

À voir en vidéo