Verstappen remporte le Grand Prix anniversaire de Formule 1

Max Verstappen célébrant sa victoire au fil d'arrivée
Photo: Bryn Lennon Associated Press Max Verstappen célébrant sa victoire au fil d'arrivée

Max Verstappen ne veut pas conduire « comme une grand-mère ». C’est ce que le pilote de Red Bull a déclaré à son équipe sur les ondes radio alors qu’il pourchassait pour une rare fois les Mercedes. Son audace a finalement rapporté, lui permettant de s’adjuger la victoire au Grand Prix du 70e anniversaire de la Formule 1, dimanche.

La victoire du Néerlandais a ainsi mis un terme à la domination de Mercedes cette saison. Verstappen s’est emparé du deuxième rang au championnat des pilotes avec 77 points, soit quatre de plus que Valtteri Bottas. Lewis Hamilton est toujours premier, avec 107.

Cette victoire s’est produite notamment grâce à une stratégie irréprochable dans la gestion des pneus de sa Red Bull, un aspect qui avait joué des tours à de nombreux pilotes la semaine dernière dont Hamilton, qui avait triomphé sur trois roues à la suite d’une crevaison. « Je ne m’y attendais pas, mais après le premier arrêt aux puits, nous semblions être en bonne position avec nos pneus, a admis Verstappen. C’est un résultat incroyable ; nous venons de connaître une journée splendide. Tout s’est déroulé parfaitement. »

Le pilote néerlandais a donc signé sa première victoire cette saison — et sa neuvième en carrière —, après avoir devancé Hamilton par 11,236 secondes au fil d’arrivée. Bottas a complété le podium, à 19,231 secondes. « Ça a été tout un défi. Nous ne nous attendions pas à voir nos pneus se dégrader de la sorte. Je suis certain que l’équipe va redoubler d’efforts afin de régler ce problème, qui ne s’était jamais manifesté auparavant », a noté le Britannique, qui en a profité pour égaler Michael Schumacher, avec 155 podiums en carrière en F1.

Cette victoire de Verstappen a ainsi mis un terme à la séquence de quatre victoires de Mercedes en 2020, puisque Bottas a gagné la première course en Autriche, tandis que Hamilton a enlevé les honneurs des trois suivantes en Autriche, en Hongrie et en Grande-Bretagne, la semaine dernière.

« C’est très frustrant. Partir de la position de tête et terminer troisième, ce n’est pas l’idéal. Il y avait beaucoup d’usure sur nos pneus, contrairement à Red Bull », a évoqué le Finlandais Bottas.

Charles Leclerc (Ferrari) et Alexander Albon (Red Bull) ont complété le top 5, dans l’ordre.

Le Québécois Lance Stroll a suivi en sixième place, tandis que son coéquipier chez Racing Point, Nico Hulkenberg, a terminé au septième échelon. Il s’agissait du deuxième week-end de course de l’Allemand en autant de semaines, puisque Sergio Perez a été contraint de se retirer temporairement après avoir reçu un diagnostic de COVID-19. « Nous (Nico et moi) nous sommes brièvement retrouvés aux quatrième et cinquième rangs, mais il était clair que Leclerc était en mesure de terminer la course avec un seul arrêt, et les Red Bulls étaient très rapides aujourd’hui, a expliqué Stroll. Nous avons néanmoins amassé de bons points, grâce à une très bonne stratégie. »

De son côté, Nicholas Latifi, a terminé 19e au volant de sa Williams. Le Torontois tente toujours d’inscrire un premier point en carrière au championnat du monde de F1.

La saison de F1 se poursuivra le week-end prochain avec le Grand Prix d’Espagne.