Simona Halep assurée de conclure l’année au 1er rang mondial

La Roumaine Simona Halep, 27 ans, a connu sa meilleure année sur le circuit en 2018.
Photo: John Minchillo Associated Press La Roumaine Simona Halep, 27 ans, a connu sa meilleure année sur le circuit en 2018.

Pour la deuxième année de suite, Simona Halep se retrouve au sommet de la hiérarchie mondiale à la fin de l’année, et ce, malgré une blessure au dos qui, selon les médecins, pourrait entraîner un problème à long terme.

Halep, qui a remporté son premier titre majeur aux Internationaux de France cette année, s’est assurée de terminer au premier rang du classement féminin à la fin de l’année, lundi. Mais elle pourrait être obligée de déclarer forfait à la prochaine Coupe du Kremlin et aux Finales de la WTA en raison d’une hernie discale.

« Je ne me suis pas encore entraînée à 100 %, mais aujourd’hui et demain, je vais en être très près », a expliqué Halep en conférence téléphonique, « et je pourrai en savoir plus le lendemain ».

« Le médecin me dit que ce n’est rien, à propos de l’opération, mais si je continue à jouer, il y a un risque de blessure à long terme. Je n’en ai pas besoin et je ne le souhaite pas. Je dois donc prendre de bonnes décisions dans les prochains jours. »

Halep, âgée de 27 ans, a connu sa meilleure année sur le circuit en 2018, atteignant la finale des Internationaux d’Australie puis remportant son premier titre en Grand Chelem quelques mois plus tard à Roland Garros. Mais elle a annoncé au début du mois qu’elle avait passé un examen de résonance magnétique après avoir déclaré forfait avant son match de premier tour à l’omnium de Chine et qu’une hernie discale avait été découverte.

Stress

La Coupe du Kremlin se déroule cette semaine et les finales de la WTA, réservées aux huit meilleures joueuses au monde, commencent le 21 octobre à Singapour.

« J’espère d’abord pouvoir jouer ici [à Moscou] parce que… ça fait déjà trois, quatre jours que je me prépare pour ce tournoi, a expliqué Halep

« Mais si je ne peux pas jouer ici, je doute fort de pouvoir le faire à Singapour parce que c’est très rapide. Donc, je ne sais pas encore, mais assurément, je prendrai une décision en pensant d’abord à ma santé. »

Malgré la blessure, Halep continue de savourer sa saison. Elle a trôné en tête du classement pendant presque toute l’année même si ses résultats ont été moins glorieux au fil de la saison.

Halep a participé à 15 tournois jusqu’ici en 2018, mais après la conquête de son premier titre majeur, elle a perdu au troisième tour à Wimbledon. Elle a ensuite subi l’élimination au premier tour des Internationaux des États-Unis.

Halep a du mal à maintenir son meilleur niveau tout au long de la saison, même si elle s’est qualifiée pour les Finales de la WTA à chacune des cinq années où le tournoi a été présenté à Singapour.

Mais avant de se présenter sur le court à Singapour ou à Moscou, elle devra s’occuper de cette blessure au dos, qui la gêne encore.

« Ç’a été très stressant et j’étais inquiète chaque jour parce que j’attendais de voir comment je me sentirais chaque matin à mon réveil. C’est donc assez stressant, mais en quelque sorte normal, car les blessures font partie de la vie quand on joue au plus haut niveau. Alors j’essaie seulement de rester calme et positive. Je sais que ce n’est pas une blessure facile. Le dos, c’est toujours délicat, mais je dois l’accepter et regarder en avant. »

Au classement de la WTA publié lundi, Eugenie Bouchard demeure la meilleure Canadienne, à la 108e position, une progression de deux rangs. Françoise Abanda continue pour sa part de perdre du terrain, elle qui occupe désormais le 219e rang au monde.