Les motivations du conducteur «fou» restent inconnues

Francfort — L’Allemand de 35 ans qui a foncé sur des passants samedi à Heidelberg (sud-ouest) au volant de sa voiture, faisant un mort et deux blessés, a été interrogé dimanche à l’hôpital mais n’a pas expliqué son geste, selon les autorités. L’homme, grièvement blessé par balles par la police alors qu’il tentait de prendre la fuite à pied en brandissant un couteau, a été opéré et n’a pu être interrogé dimanche pour la première fois qu’après avoir récupéré de l’anesthésie, ont indiqué la police et le parquet locaux dans un communiqué. Il ne s’est cependant pas expliqué sur les faits qui lui sont reprochés, selon la même source. « À ce stade de l’enquête, il n’y a pas d’indication d’antécédents terroristes ou extrémistes dans cette affaire », ont indiqué les autorités.