Pause humanitaire au Yémen

New York — L’ONU a annoncé jeudi une « pause humanitaire inconditionnelle » au Yémen à partir de vendredi, soir et ce, jusqu’à la fin du ramadan, le 17 juillet. Le président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi « a transmis son accord pour cette pause à la coalition » militaire arabe conduite par l’Arabie saoudite qui combat les milices chiites houthis « afin de s’assurer de son soutien et de sa collaboration », a précisé le porte-parole de l’ONU Stéphane Dujarric. De con côté, a-t-il ajouté, le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a reçu des assurances de la part des Houthis et de leurs alliés selon lesquelles la pause sera pleinement respectée et il n’y aura pas de violations de la part des combattants qu’ils contrôlent. En réponse aux questions il n’a cependant pas confirmé explicitement que l’Arabie saoudite, qui dirige les opérations militaires arabes, avait accepté cette trêve et allait cesser ses raids aériens.