L'ombre d'A(H1N1) plane sur La Mecque

Plusieurs centaines de milliers d’Iraniens se rendent tous les ans à La Mecque.
Photo: Agence Reuters Plusieurs centaines de milliers d’Iraniens se rendent tous les ans à La Mecque.

Téhéran — L'Iran a pris de nouvelles mesures pour restreindre le nombre de fidèles allant en pèlerinage à La Mecque, afin de lutter contre la propagation de la grippe A(H1N1), a rapporté hier l'agence semi-officielle Mehr.

«Les personnes âgées de plus de 65 ans et les enfants de moins de 12 ans n'auront pas le droit d'aller faire le grand pèlerinage», a déclaré Mostafa Khaksar Qahroudi, le chef de l'Organisation du hajj.

Il a également ajouté que les personnes souffrant de maladies pulmonaires ou cardiaques et les femmes enceintes n'auront pas non plus le droit d'effectuer le hajj (grand pèlerinage), qui débute cette année le 19 novembre.

Le gouvernement a déjà interdit aux Iraniens de se rendre en pèlerinage à La Mecque pendant le mois de ramadan (22 août-19 septembre).

La grippe porcine est en forte progression en Iran, où une femme de 36 ans est décédée fin août. Selon le responsable, 285 malades infectés par le virus ont été recensés en Iran.