Zelensky veut une victoire «sur le champ de bataille» avant toute négociation

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, juge qu’un retour à la situation d’avant la guerre serait «une sérieuse victoire provisoire».
Présidence ukrainienne via Agence France-Presse Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, juge qu’un retour à la situation d’avant la guerre serait «une sérieuse victoire provisoire».

L’Ukraine a besoin d’une victoire sur la Russie « sur le champ de bataille » avant toute négociation de paix, a déclaré mardi le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, au quotidien britannique Financial Times.

« La victoire doit avant tout être sur le champ de bataille », a déclaré le président, en répétant que son pays avait besoin d’au moins « autant d’armes que les Russes ».

« Pour l’instant, nous ne pouvons pas avancer de façon puissante » sans subir de lourdes pertes, a-t-il souligné en appelant les alliés occidentaux de l’Ukraine à fournir plus d’armes à son pays.

À la demande de savoir ce que l’Ukraine considérerait comme une « victoire » dans cette guerre, M. Zelensky a jugé que le retour à la situation d’avant le début de l’invasion russe le 24 février serait « une sérieuse victoire provisoire » avant la fin de l’occupation totale du pays.

L’annexion par la Russie de la péninsule ukrainienne de Crimée en 2014 a été suivie par un conflit avec des séparatistes prorusses appuyés par Moscou, qui ont pris le contrôle de larges territoires dans l’est du pays, avant le début de l’invasion russe.

Interrogé sur les pourparlers avec la Russie interrompus depuis fin mars, le président ukrainien a répondu qu’il n’avait « pas changé » sa position sur le fait que « toute guerre doit être terminée à la table des négociations ».

« Je suis prêt à des pourparlers directs avec [le président russe Vladimir] Poutine, que je le veuille ou non, mais si nous parlons de finir la guerre et non de blabla. Je suis prêt pour cela. Je crois qu’il n’y a personne d’autre à qui parler en Russie », a-t-il souligné.

À voir en vidéo