Près de 9000 nouveaux cas de COVID-19 en 24 heures en France, un record

Les tests continuent leur progression, avec 1 029 275 sur les 7 derniers jours, soit près de 9 millions réalisés en tout depuis le début de l’épidémie en mars.
Photo: Christophe Archambault Agence France-Presse Les tests continuent leur progression, avec 1 029 275 sur les 7 derniers jours, soit près de 9 millions réalisés en tout depuis le début de l’épidémie en mars.

Le nombre de nouveaux cas de COVID-19 détectés en 24 heures en France a grimpé à près de 9000, un nouveau record depuis le début de l’épidémie et le lancement des tests à grande échelle dans le pays, selon des données publiées vendredi par la Direction générale de la Santé (DGS).

Un total de 8975 cas positifs ont été confirmés depuis jeudi, un indicateur en nette hausse par rapport aux deux jours précédents où l’on dénombrait un peu plus de 7000 nouveaux cas en 24 heures.

De plus, 53 nouveaux foyers ont été détectés, soit un total de 1640 depuis le début de l’épidémie, dont 1009 ont été clôturés à ce jour.

Pas de vaccination avant 2021
L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé vendredi ne pas s’attendre à une vaccination généralisée contre la COVID-19 avant le milieu de l’année 2021, tandis que des chercheurs russes ont publié des résultats encourageants pour leur candidat vaccin.
« Un nombre considérable de candidats sont maintenant entrés dans la phase 3 des essais. Nous en connaissons au moins 6 à 9 qui ont déjà parcouru un long chemin en termes de recherche », a déclaré une porteparole de l’OMS, Margaret Harris, lors d’un point de presse à Genève.
« Mais en termes de calendrier réaliste, nous ne nous attendons vraiment pas à voir une vaccination généralisée avant le milieu de l’année prochaine », a-t-elle ajouté, alors que les préparatifs pour la distribution d’un vaccin s’accélèrent, notamment aux États-Unis.
L’OMS « ne cautionnera pas » un vaccin contre le coronavirus s’il n’est pas sûr et efficace, a assuré de son côté son directeur général, Tedros Adhanom Ghebreyesus, interrogé sur les préoccupations soulevées par le mouvement antivaccin.
L’Organisation recommande en revanche « l’usage systématique des corticoïdes chez les patients atteints d’une forme sévère ou critique de COVID-19 », à la lumière d’études montrant que ces médicaments réduisent la mortalité chez ces malades, selon des directives publiées vendredi dans la revue médicale BMJ.
Depuis son apparition en Chine en décembre 2019, 26 418 530 cas d’infection au coronavirus ont été recensés dans le monde selon les données de l’université américaine Johns Hopkins. Au total, la COVID-19 a tué au moins 870 790 personnes. Les États-Unis sont toujours le pays le plus endeuillé par la COVID-19 avec au moins 187 200 décès et 6 176 623 cas.