596 morts supplémentaires à l’hôpital au Royaume-Uni, plus de 16 000 au total

Les chiffres publiés quotidiennement par les autorités sanitaires britanniques ne comprennent que les décès à l’hôpital de patients testés positifs.
Photo: Tolga Akmen Agence France-Presse Les chiffres publiés quotidiennement par les autorités sanitaires britanniques ne comprennent que les décès à l’hôpital de patients testés positifs.

Le gouvernement britannique a annoncé dimanche 596 morts supplémentaires à l’hôpital de patients atteints par le nouveau coronavirus, ce qui porte à plus de 16 000 le nombre total de décès dus au virus dans le pays, l’un des plus touchés en Europe.

Au total, 16 060 personnes sont décédées de la maladie COVID-19 à l’hôpital et 120 067 ont été testées positives au virus, soit 5850 de plus que la veille, a annoncé le ministère de la Santé.

Les chiffres publiés quotidiennement par les autorités sanitaires britanniques ne comprennent que les décès à l’hôpital de patients testés positifs, une méthode critiquée car elle ne tient pas compte des décès dans les maisons de retraite ou à domicile et atténue ainsi l’impact réel de la pandémie.

Le gouvernement britannique a décidé jeudi de prolonger d’au moins trois semaines le confinement instauré le 23 mars et n’envisage pas encore d’en sortir.

Lui-même frappé par le virus et sorti il y a une semaine de l’hôpital, le premier ministre Boris Johnson, 55 ans, « récupère » à Chequers, la résidence de campagne des chefs de gouvernement britannique, et transmet ses instructions à ses ministres, a expliqué l’un d’eux, Michael Gove, à Sky News dimanche.

Son gouvernement est critiqué pour avoir tardé à prendre la mesure de la pandémie et à augmenter le nombre de dépistages et d’équipements pour les soignants en première ligne contre la maladie.

À voir en vidéo