Les médias audiovisuels européens demandent l’aide de Bruxelles

Les mesures de confinement ont provoqué l’annulation de nombreux tournages d’émissions et de fictions.
Photo: iStock Les mesures de confinement ont provoqué l’annulation de nombreux tournages d’émissions et de fictions.

Le groupe des régulateurs européens de l’audiovisuel, dont fait partie le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) en France, a demandé mardi à la Commission européenne de prendre des mesures pour soutenir le secteur, gravement frappé par la crise liée au coronavirus.

Dans un communiqué relayé par le CSA, l’ERGA (« European Regulators Group for Audiovisual Media Services ») a demandé « à la Commission européenne de prendre en considération les mesures visant à réduire l’impact de la COVID-19 sur le secteur des médias et le marché unique européen ».

De nombreux médias audiovisuels sont en effet durement touchés par la crise du coronavirus, qui risque de provoquer un effondrement des recettes publicitaires et d’entraîner des effets en cascade dans toute l’industrie de la production, de la distribution et de la diffusion de contenus.

En outre, les activités de toute la filière sont paralysées ou fortement entravées par les mesures de confinement mises en place dans la plupart des pays, qui ont notamment provoqué l’annulation de nombreux tournages d’émissions et de fictions.

Or, pour l’ERGA et ses membres, la crise de la COVID-19 n’a fait que rappeler « la nécessité pour les citoyens de disposer d’une bonne couverture médiatique et d’informations fiables sur la maladie et sur les mesures de protection prises par les autorités ».

Dans ce contexte de crise sanitaire, « soutenir les journalistes professionnels est fondamental, car ce sont eux qui, en première ligne, permettent de lutter contre les dangers de la désinformation », souligne l’ERGA, qui fait valoir qu’en outre, les médias « doivent être en mesure de remplir leur mission de cohésion sociale et, ce faisant, de protéger la démocratie ».